Pas de prison pour Caroline FARROW

Liberté d'expression

 

Pas de prison pour Caroline FARROW

0200,000
  187,284
 
187,284 people have signed. Help us reach 200,000 signatures.

Pas de prison pour Caroline FARROW

La directrice de campagne de CitizenGO pour le Royaume-Uni et l’Irlande, Caroline Farrow, pourrait se retrouver en prison pour n’avoir rien dit de plus que la vérité sur les hommes et les femmes !

Caroline a fait l’objet d’une enquête de la police après s'être exprimée sur la chirurgie de changement de sexe, pratiquée sur un garçon de seize ans comme une « castration », une « forme de violence envers les enfants » et une « mutilation ».

Ce banal échange a été médiatisé. Susie Green, directrice du groupe de pression transgenre Mermaids, a décidé d’abandonner les poursuites. Cependant, une autre militante, Stephanie Hayden, a décidé de reprendre là où Mme Green s’était arrêtée et de faire en sorte que Caroline soit punie.

Stephanie Hayden, qui est née sous le nom d’Anthony George Steven Halliday, a un casier judiciaire pour bagarre violente avec un club de golf, plusieurs infractions pour malhonnêteté, fraude et agression sexuelle. Il/elle a commencé à cibler Caroline sur les médias sociaux dans une campagne d’abus, y compris attaquer sa foi catholique et a fait plusieurs menaces y compris chez elle.

 

Caroline, qui est mère de cinq jeunes enfants, avait naturellement très peur, d’autant plus que sa famille avait déjà reçu un certain nombre de menaces de la part d’activistes qui avaient découvert où la famille vivait

 

Stephanie Hayden est ensuite arrivée chez elle pour lui signifier personnellement une poursuite et l’a forcée à se présenter au tribunal quelques jours plus tard. Elle n’a pas eu le temps de donner des instructions aux avocats et de préparer une défense. Un juge estime que la description de Stéphanie Hayden comme d'un homme biologique constituait du harcèlement et lui a interdit par la loi de parler de lui et en particulier de « s’en prendre à lui/elle ».

 

Hayden poursuit maintenant Caroline en justice pour une somme qui pourrait s’élever à 100 000 livres sterling et cherche maintenant à la faire emprisonner pour outrage au tribunal, parce qu’il/elle prétend qu’elle a enfreint les ordonnances du tribunal.

 

Caroline Farrow n’est pas la seule victime de Stephanie Hayden. Il/elle poursuit actuellement une autre mère, Kate Scottow, en prison pour des accusations criminelles et civiles et deux femmes handicapées, Helena Wojtczak et le Dr Louise Moody.

 

 

Mme Scottow a été arrêtée chez elle devant ses enfants, dont l’un est atteint d’autisme, Elle a été en garde à vue pendant sept heures pour avoir tenté de mettre en lumière la vérité sur Stephanie Hayden et ses activités douteuses qui sont toutes largement diffusées dans le domaine public.

 

Veuillez signer notre pétition demandant au procureur général d’intervenir dans le cas de Caroline Farrow et des autres femmes que Hayden cible actuellement. Les gens ne devraient pas subir l’épreuve terrifiante d’être traduits en justice ou poursuivis pour n’avoir rien fait de plus que dire la vérité.

 

 

 

References:

https://www.peaktrans.org/blog-hayden-vs-farrow-a-view-from-the-public-gallery/

 

https://www.thepostmillennial.com/british-womans-family-relentlessly-mobbed-by-activists-for-misgendering/

+ Letter to:

Sign this petition now!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your postcode
Please select an option:
We process your information in according with our Privacy policy and Terms of use.By signing, you accept CitizenGO's Terms of Use and Privacy Policy and you agree to receive occasional emails about our campaigns. You can unsubscribe at any time.

Pas de prison pour Caroline FARROW

A l'attention de Monsieur Cox,

 

Je vous écris pour vous alerter sur l’affaire de la militante transgenre Stephanie Hayden, qui poursuit des plaintes répétées devant la Haute Cour pour abus du système de justice et qui a coûté des milliers de dollars aux autres parties.

Les demandes, qui s’élèvent maintenant à plus de 25, semblent toutes avoir été présentées sans que des frais de justice n’aient été payés, n’aboutissent jamais à un procès — les parties adverses, qui se heurtent à des coûts, règlent souvent des demandes sans fondement simplement pour mettre un terme au litige abusif.

Par exemple, l’accusé, contre lequel Stéphanie Hayden a finalement abandonné sa demande, s’est retrouvé avec 28 000 £ de frais de justice — un montant qui n’aurait jamais été atteint au procès.

Stephanie Hayden a été condamnée pour avoir attaqué son voisin avec un club de golf, ainsi que pour un certain nombre d’« infractions pour malhonnêteté ». Elle fait également l’objet de nombreuses allégations de fraude.

Stéphanie Hayden cible particulièrement les femmes vulnérables qui ne sont pas d’accord avec son point de vue sur les droits des transgenres, notamment deux mères de jeunes enfants, Caroline Farrow et Kate Scottow, et deux femmes handicapées, Helena Wotzcjak et le Dr Louise Moody.

Stephanie Hayden est une personnalité publique et une militante qui abuse de son identité sexuelle pour attaquer ses opposants. Stephanie Hayden semble utiliser la protection spéciale accordée aux personnes transgenres en vertu de la Loi sur l’égalité comme bouclier pour repousser les critiques légitimes et les enquêtes journalistiques. Stephanie Hayden abuse de ses victimes et du système judiciaire — d’autant plus que ces demandes sont également présentées sur la base des frais de justice qui leur sont versés.

Je vous demande d’intervenir dans les affaires en cours, d’enquêter sur les antécédents judiciaires de Stephanie Hayden et de prendre les mesures nécessaires pour prévenir d’autres abus du droit par cette personne.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Procureur général, l’expression de ma considération la plus distinguée.

Sincerely,
[Your Name]

Pas de prison pour Caroline FARROW

Sign this petition now!

0200,000
  187,284
 
187,284 people have signed. Help us reach 200,000 signatures.