Sauvons les chrétiens persécutés au Pakistan

Des nouveaux "Asia Bibi"

 

Sauvons les chrétiens persécutés au Pakistan

0100.000
  51.991
 
51.991 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 100.000 signatures.

Sauvons les chrétiens persécutés au Pakistan

Même après l’heureuse libération d’Asia Bibi, les chrétiens sont toujours persécutés au Pakistan… car ils sont chrétiens.

De nombreux cas de persécutions sont rapportés dans les médias, par de nombreuses ONG, mais aussi sur les réseaux sociaux.

L’association Open Doors/Portes Ouvertes classe le Pakistan au 5e rang des pays où les chrétiens sont les plus persécutés dans le monde. Les chrétiens font face à une discrimination institutionnalisée et à des attaques violentes. Le principal problème au Pakistan est la loi sur le blasphème qui est utilisée à tort et à travers. Les Chrétiens continuent de vivre dans la crainte quotidienne d’être accusée de blasphème, ce qui peut entrainer la peine de mort.

C’est à cause de cette loi sur le blasphène qu’Asia Bibi a vécu un cauchemar pendant 9 ans lorsqu’elle a été emprisonnée à la suite de fausses accusations. Nous saluons le courage du Premier ministre Imran Khan d’avoir appliqué le droit du pays malgré les nombreuses manifestations islamistes dans le pays.

Aujourd’hui, le cauchemar d’Asia Bibi est celui de Shagufta Kauser et de son mari handicapé Shafqat Masih.

 

Nous devons nous battre pour Shagufta Kauser et Shafqat Masih autant que nous l’avons fait pour Asia Bibi.

 

Signez notre pétition appelant les élus à se mobiliser et à intervenir pour obtenir la libération immédiate de Shagufta et Shafgat.

 

Les lois pakistanaises sur le blasphème sont souvent utilisées par les islamistes pour cibler les chrétiens et les autres minorités.

 

Shagufta Kauser et Shafqat Masih sont accusés d’avoir envoyé des SMS blasphématoires à un religieux musulman alors qu’ils sont tous deux analphabètes. Ces textos auraient été écrits en anglais alors que ces deux individus ne parlent pas anglais.

 

Shagufta et son mari sont en prison depuis leur arrestation en 2013 et ils attendent actuellement un appel contre la condamnation à mort prononcée par la Haute Cour de Lahore en 2014.

 

Avant leur arrestation, Shagufta et Shafqat vivaient dans l’enceinte d’une église dans la ville de Gojra, dans la province du Pendjab, à l’est du Pakistan. Shagufta travaillait comme femme de ménage et à l’école de l’église. Son mari ne travaille plus depuis qu’il a été paralysé à la suite d’un accident en 2004.

Des preuves montrent qu’une photocopie de la carte d’identité de Shagufta a été volée dans les dossiers de l’église où elle travaillait afin d’être utilisée pour acheter une carte SIM à son nom. Les procureurs n’ont pas été en mesure de produire des preuves concrètes permettant d’établir la culpabilité du couple. La carte SIM qui a été donnée au tribunal s’avère être une fausse et le téléphone d’où a été envoyé le texto n’est pas retrouvé.

 

Après son arrestation, Shafqat a été torturé pour qu’il avoue avoir commis ce blasphème (afin que sa femme ne soit pas également torturée).

Le couple est défendu par le même avocat courageux qui avait défendu Asia Bibi, Saif-ul Malook. En plus d’avoir été torturé Shafqat, Shafqat s’est également dit préoccupé par le fait que le juge qui a prononcé la peine de mort a été intimidé par des avocats et des chefs religieux de la communauté. Il est préoccupé, car le juge qui a prononcé la peine de mort a également été menacé par des avocats et des islamistes.

 

Shagufta Kauser et son mari seraient tous deux atteints de dépressions après avoir été séparés dans des prisons séparées pendant plus de six ans. De plus, un récent rapport d’un médecin a mis en évidence de graves craintes pour la santé de Shafqat. Il souffre énormément du dos et il est impossible pour lui de se déplacer du lit.

 

Le couple a quatre enfants âgés de 9 à 15 ans qui sont à la charge de leur tante et ils craignent pour leur vie.  

Cette pétition a été créée par un citoyen ou une association qui n'est pas affilié(e) à CitizenGO. CitizenGO n'est donc pas responsable de son contenu.
+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
Merci de choisir une option:
Nous traitons vos renseignements personnelles conformément à notre Politique d’utilisation des données et à nos Conditions d'utilisation.En signant, vous acceptez les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité de CitizenGO et vous acceptez de recevoir des e-mails occasionnels concernant nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Sauvons les chrétiens persécutés au Pakistan

À l’attention des députés du groupe d'études Chrétiens d'Orient, 
A l'attention des députés du groupe d'amitié France-Pakistan,

Je signe cette pétition pour vous demander d’intervenir afin de sauver les innocents Shagufta Kauser et Shafqat Masih qui sont emprisonnés pour leur foi.

La loi pakistanaise sur le blasphème est détournée et utilisée comme une arme pour emprisonner à tort des chrétiens et d’autres minorités religieuses du Pays, Asia Bibi hier, Shagufta et Shafqat aujourd’hui.

Shagufta et Shafqat sont accusés d’avoir envoyés des SMS blasphématoires à un religieux musulman alors qu’ils sont tous deux analphabètes. En plus de cela, les messages ont été envoyés en anglais, alors que ces derniers ne parlent pas cette langue.

 

La France, pays des droits de l’homme, ayant un rôle de protecteurs des chrétiens d’Orient depuis plusieurs siècles a une voix à faire entendre auprès du Pakistan pour demander la libération de ces deux Pakistanais innocents.

Sans intervention, Shagufta et Shafqat risquent la peine de mort. Après six ans de détention, il est temps que Shagufta Kauser et Shafqat Masih rentrent chez eux sains et saufs.

Je vous prie d’agréer, Mesdames, Messieurs, les députés, l’expression de ma considération la plus distinguée.,

Salutations,
[Votre Nom]

Sauvons les chrétiens persécutés au Pakistan

Signez cette pétition maintenant!

0100.000
  51.991
 
51.991 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 100.000 signatures.