Défendre la vie, la famille et la liberté en France et à travers le monde

CitizenGO est composé de 17.301.155 citoyens actifs qui empêchent les organisations radicales d'imposer leur agenda à la société

les sujets

Défendre la vie, la famille et la liberté en France et à travers le monde

victoire
Défendons la liberté d'expression en Europe

La liberté d’expression en Europe est en grand danger !

Le 9 décembre 2021, la Commission européenne a proposé d’étendre la liste des crimes de l’UE, aux discours et crimes haineux.

Si cette proposition est acceptée, votre voix pro-vie et pro-famille disparaitra dans toute l’UE, y compris en France. Désolé, mais je dois vous avertir du danger à venir : votre droit à la liberté d’expression sera violé par l’État, des associations…

C’est une tactique de la gauche radicale pour censurer toute dissidence à leur programme dans le monde. En modifiant la définition de la liberté d’expression, ils porteront un coup à notre liberté de défendre nos opinions et nos croyances… Nous sommes sur le point d’être débranchés !

Les débats sont toujours en cours, mais le vote arrive inexorablement. La prochaine réunion du Conseil « Justice et affaires intérieures » se tiendra à Luxembourg les 9 et 10 juin 2022. Nous prévoyons de persuader certains délégués des États membres de l’UE de voter contre les nouvelles lois sur les discours de haine et de les faire dérailler… Mais, j'ai besoin de votre aide MAINTENANT !

Si la liberté d’expression est supprimée, le système de gouvernement se transforme en tyrannie totalitaire.

Nous voyons de plus en plus comment les lois sur les discours de haine peuvent être utilisées à mauvais escient pour persécuter les personnes ayant des opinions différentes. L’administration Biden aux États-Unis a annoncé son intention de créer un conseil de gouvernance de la désinformation (DGB) pour qualifier de désinformation les informations qui ne lui plaisent pas. Le procureur finlandais pro-gender a persécuté la politicienne chrétienne Päivi Räsänen pour ses vues bibliques sur le mariage, la famille et la sexualité.

Les exemples sont innombrables en France de censure. Pire encore, nous sommes nombreux à nous restreindre par peur de « choquer » les médias, d'être ostracisé au travail ou de finir au tribunal. Islam, LGBT… Ils sont des coupeurs de langue nous empêchant de dire la vérité.

Nous devons l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard !

La nouvelle loi sur les discours de haine proposée par la Commission pour être ajoutées à l’article 83 (1) du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE) est formulée de manière très vague ; et pourrait être arbitrairement utilisée à mauvais escient par certains groupes puissants tels que les politiques, juges et activistes pro-avortement et pro-LGBT.

Un autre problème est que nous ne disposons pas de définition claire de ce que sont les discours et les crimes haineux.

La gauche radicale veut avoir les mains libres pour vous faire taire et censurer les voix pro-vie et pro-famille !

Nous mobilisons des milliers de citoyens à travers le monde pour empêcher la gauche radicale de l’UE de vous convertir en criminel… Mais nous devons faire vite pour convaincre les délégués puisque la séance de vote est prévue les 9 et 10 juin.

La situation est difficile, mais nous avons de l’espoir.

Pour l’introduction des nouvelles lois sur les discours de haine, les délégués du Conseil « Justice et affaires intérieures » à Luxembourg doivent voter à l’unanimité.

Cela signifie que si nous parvenons à persuader certains délégués des États membres de l’UE de voter contre la nouvelle loi sur les discours haineux, nous pouvons gagner et défendre notre liberté d’expression.

Cependant, si nous échouons, il pourrait très facilement et rapidement arriver que nous soyons confrontés à des procès judiciaires pour nos opinions pro-vie, pro-famille et pro-chrétiennes présentées en public. Alors, l’Europe libre sera un souvenir lointain.

J’espère que ce n’est pas ce que vous et moi voulons. Agissons MAINTENANT pour l’éviter.

Par conséquent, nous devons nous exprimer et défendre la liberté d’expression avant qu’il ne soit trop tard !

Signez notre pétition et défendez la liberté d’expression en Europe !

Non à la vente de l'Eglise de la Madeleine

Il est nécessaire de se mobiliser pour sauver une nouvelle fois une église qui va être achetée rapidement par un homme d’affaires et « star de l’audiovisuel ».

L’entrepreneur Julien Cohen, qui intervient dans l’émission de Sophie Davant « Affaire conclue » sur France 2, souhaite ouvrir sa 3e Maison des brocanteurs dans l’église de la Madeleine, à Châteaudun.

La mairie de Châteaudun est partante pour que l’entrepreneur achète cette église, sûrement car il faut vivre avec son temps et que l’église ne serait plus très utile.

Or cette église est toujours affectée au culte.

Par ailleurs, L’église de la Madeleine est depuis le 25 juillet 1922 classée monument historique. L’église de la Madeleine est une ancienne église de l’abbaye de la Madeleine, construite aux XIIe, XIIIe et XVe siècles.

Yannick Coat, prêtre de la Paroisse Saint-Aventin-en-Dunois semble étonné de ce projet d’acquisition de l’église de la Madeleine, en précisant qu’il n’était pas au courant de ce projet et précise n’avoir rencontré, ni cet homme d’affaires, ni le maire de la ville.

STOP au financement de 2.5 millions d'euros de la Mosquée de Strasbourg !

Ce lundi 22 mars 2021, le conseil municipal de Strasbourg, menée par la Maire EELV Jeanne Barseghian vient d’accorder une subvention de 2.5 millions d’euros à une association islamiste ! 

Alors que le patrimoine français, notamment nos églises, cathédrales, temples s’écroulent suite au manque d’entretien, de la part de l’État et des collectivités territoriales, une municipalité trouve le moyen d’octroyer 2, 5 millions d’euros pour une mosquée proche d’un gouvernement islamo-autoritaire qui persécute les Chrétiens sur son sol ou à l'étranger!

Le Mili Görüs est une organisation turque, proche du gouvernement, mais surtout du néo-sultan Erdogan et de son parti islamo-conservateur l’AKP; on peut dire que c’est même un bras armé de la politique culturelle et religieuse turque à l’étranger ! 

Cette association contrôle plus de 70 mosquées sur l’ensemble de notre territoire ! Son influence est prépondérante et contrairement à d'autres organisations islamistes, celle-ci est très organisée !  600 Mosquées en Europe et plus de 150 000 membres en Europe !

Le Mili Görüs soutient le port de la Burqa, l’interdiction de certains métiers pour les femmes et refuse de se soumettre aux mœurs françaises  ! 

L’association refuse de signer la charte des principes du Conseil National des Imams présentée en janvier 2021. Elle refuse notamment de signer le point relatif à la liberté de religion et à l’apostasie en France.

Développement de l’écriture inclusive, interdiction de la viande dans les cantines scolaires, haine des sapins de Noël ou encore du tour de France, ces élus sont un véritable danger pour notre pays. Ces élus ne se rendent même pas compte qu’ils sont les idiots utiles des islamistes. 

Pour rappel, Erdogan, tenait un meeting à Strasbourg en 2015 devant plus de 12 personnes, les faisant crier “Allah Akbar’ et leur demandant de ne pas s’assimiler à la culture Française. 


Commission européenne : protégez la liberté religieuse dans le monde

L’année dernière, CitizenGO s’est engagé dans une importante campagne demandant le renforcement des pouvoirs du mandat de l’envoyé spécial pour la promotion de la liberté de religion et de conviction (FoRB) en dehors de l’UE.

Ce fut une victoire importante, rendue possible par les signatures de nombreux CitizenGOers.

Mais aujourd’hui, après la fin du mandat fructueux de Jan Figel en tant qu’envoyé spécial il y a huit mois, la nouvelle Commission européenne n’a pas encore renouvelé ce poste. Il est donc vacant et non opérationnel.

L’envoyé spécial a joué un rôle décisif en aidant Asia Bibi à quitter le Pakistan en toute sécurité après qu’elle ait été acquittée des accusations de blasphème.

Malgré le travail reconnu de l’homme, son poste d’envoyé spécial n’a toujours pas été reconduit.

Nous appelons la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, à reconduire dans ses fonctions l’envoyé spécial pour la liberté de religion et de conviction.

Signez la pétition pour demander une protection forte de la liberté religieuse dans le monde au niveau de l’UE ! Demandez à Ursula von der Leyen de renouveler le mandat de l’envoyé spécial de l’UE pour la liberté de religion dans le monde.

Merci pour votre aide dans la défense de la liberté religieuse !

 


Plus d'informations :



https://www.teraz.sk/zahranicie/asia-bibi-figel-anjel-pakistan-podakovan/417842-clanok.html


www.persecution.org/2020/06/06/pakistani-christians-suffer-layered-persecution-amid-covid-19-pandemic/

 
https://www.opendoorsuk.org/news/latest-news/colombia-coronavirus/

 
https://newsbook.com.mt/en/asia-bibi-thanks-for-her-freedom-regret-for-those-still-behind-bars/

 
http://europeanpost.co/ep-intergroup-on-religious-freedom-we-urge-von-der-leyen-to-renew-the-mandate-of-the-eu-special-envoy-as-soon-as-possible/


https://adfinternational.org/news/mixed-messages-on-religious-freedom-commission-still-undecided-on-special-envoy/

https://www.telegraph.co.uk/news/2019/08/31/asia-bibi-pleads-justice-victims-pakistans-harsh-blasphemy-laws/

 

 

 

PERPIGNAN : Faire barrage à la gauche

Les églises sont rouvertes, de nombreux commerces, tout va doucement revenir comme avant, y compris ces fameuses élections locales.... Ce 1er tour qui n’aurait pas dû se tenir (et qui a contribué à la propagation de l’épidémie) a connu un taux d’abstention de 56 %. Qu’en sera-t-il au second tour un 28 juin ?

Bien entendu, le maintien de ces élections à cette date est un calcul pour le gouvernement afin que les gens n’aillent pas voter et que le résultat ne soit donc pas trop catastrophique pour LREM.

Il est nécessaire de se mobiliser afin que l’abstention soit la plus faible possible (au moins dans notre camp). Après la calamiteuse gestion de crise, il est d’autant plus primordial de sanctionner le parti d’Emmanuel Macron.

Dans les 5 villes où nous avons réalisé une campagne, 2 villes sont intéressantes... Une union des droites est possible ; en tout cas, il est tout à fait possible de prendre ces mairies à la gauche... Il faut « juste » choquer la bien-pensance. Ces alliances, fronts républicains, que nos ennemis savent si bien faire, alors que nous sommes incapables d’y songer.

Un œil sur Perpignan, voici les résultats du 1er tour (abstention de 60 % !)

  • Louis Aliot : 35,66 % (Rassemblement national)
  • Jean-Marc Pujol : 18,44 % (les républicains)
  • Agnès Langevine : 14,5 % (écologistes)
  • Romain Grau : 13,17 % (En Marche)
  • Caroline Forgues : 6,57 % (divers gauche)
  • Clotilde Ripoull : 6 % (Centre)

Jean-Marc Pujol, Maire sortant, qui a signé de nombreux points de notre manifeste est dans une situation difficile. Et selon de nombreux « experts » dans la presse, il lui est très difficile de gagner. Louis Aliot, n’a pas répondu à notre questionnaire. Cependant, il est légitime de penser qu’il aurait signé de nombreux points de notre manifeste (si ce n’est tous), comme le maire LR Jean-Marc Pujol...

Pourquoi ne pas envisager une alliance, un appel à voter pour l’un ou l’autre... au lieu encore une fois d’aller draguer, se soumettre à la gauche, aux écologistes, aux progressistes ?

Les candidats n’ont plus que quelques jours pour déposer les listes. Il est nécessaire de faire pression afin que le maire sortant qui a signé notre manifeste :

  • ne se retire pas au profit de la gauche
  • Ne réalise pas un « front républicain » pour battre le Rassemblement national
  • ou d’autres stratégies visant à faire perdre le RN ou diluer le programme LR (et les points qu’il a signés pour CitizenGO) dans une grande coalition centrale.

Alors que des alliances de toute sorte sont envisagées, pourquoi une alliance entre les 2 candidats de droite : Louis Aliot et Jean-Marc Pujol n’est-elle pas envisagée ? Beziers est un exemple en ce sens.

Pouvez-vous signer la pétition à destination de Jean-Marc Pujol afin qu’il ne réalise pas une alliance avec la gauche, mais qu’il étudie davantage une Union des droites.

Des messes dès le 11 mai

Alors que l’ensemble des activités (hormis les bars et les restaurants) devraient reprendre le 11 mai, les fidèles devraient attendre au mieux mi-juin pour une réouverture des lieux de culte !

Comme le précise le Père Thierry Magnin, «la priorité sera de pouvoir célébrer des messes pour les défunts et leurs familles qui n’ont pas eu de célébration religieuse. Le traumatisme est grand de ne pas avoir pu revoir leur mort ». Quant à la reprise des messes et sacrements habituels, il indique qu’elle est aussi envisagée comme une urgence, car « le besoin spirituel est une nécessité ».

Mardi 21 avril, Christophe Castaner et Emmanuel Macron se sont entretenus avec les différents responsables religieux.... et les loges maçonniques !! Différentes mesures ont été proposées comme la reprise progressive des messes, avec un taux de remplissage maximum de 50 %. Ils ont surtout mis en avant la célébration de mariages, de baptême, l’assistance aux proches...

Nous savons que les choses ne pourront se dérouler le 11 mai, comme avant, mais le gouvernement pense-t-il sérieusement que des mesures de distanciations sociales ne peuvent être respectées dans une église, un temple...Quand le gouvernement entend les faire respecter (je ne sais comment) dans le métro ou encore les trains ?

Les fidèles et les autorités religieuses ont accepté sans soucis la mise en place de l’État d’urgence et des mesures de confinement ! Or aujourd’hui, il est nécessaire de rouvrir les lieux de culte. Ils seraient les derniers « lieux » ouverts avec les bars et les restaurants ?

Cette mesure relève d’une ignorance de l’importance de la dimension spirituelle d’une personne.

La liberté de culte doit être rétablie dès le 11 mai, car cette « liberté » est menacée en France ; comme le relèvent les odieux actes de la semaine précédente !

Une atteinte à la liberté de culte ?

Mgr Aupetit a fermement dénoncé l’incident, rappelant que la loi interdit « aux policiers d’entrer en arme dans une église ».

Comme de nombreux prêtres et pasteurs, l’Abbé Philippe de Maistre, curé de la paroisse Saint-André de l’Europe diffuse la messe dominicale sur les réseaux sociaux. Mais ce dimanche, il a eu la malheureuse surprise de voir 3 policiers armés entrer dans son église alors qu’il était en pleine célébration de la messe !!!

« Nous étions sept personnes : moi-même, un servant, un chantre, un organiste, et trois paroissiens pour donner la réplique et faire les lectures. Au milieu de la messe, trois policiers armés ont pénétré dans l’église, raconte le père Philippe de Maistre, encore choqué. Or, l’autorité de police dans une église, c’est le curé ! À part les pompiers, la police ne peut entrer, tant qu’elle n’est pas appelée par le curé. »

Mgr Michel Aupetit, qui a fermement dénoncé l’incident ce mercredi sur Radio Notre-Dame : « Les policiers sont entrés en arme dans l’église, or il y a interdiction formelle aux policiers d’entrer en arme dans une église. Il n’y avait pas de terroristes ! Il faut garder la tête froide et arrêter ce cirque. Sinon on va prendre la parole et (...) aboyer très fort ! ».

Depuis les lois de laïcité de 1905 et de 1907, qui garantissent la liberté de culte, l’affectataire d’un lieu de culte bénéficie de pouvoirs souvent très larges. Ainsi, le prêtre est le seul en charge de la police intérieure de son église, aussi longtemps qu’il s’agit de préserver l’exercice du culte. La police ne peut donc intervenir dans un sanctuaire qu’à la demande expresse du curé, à une exception près : si l’ordre public est menacé ; ce peut être un grave problème de sécurité, de tranquillité ou de salubrité, comme précisé dans un arrêt du Conseil d’État daté de 1993. La jurisprudence précise encore que les policiers doivent permettre aux personnes intéressées d’évacuer librement l’édifice, avant de faire usage de la force.

La Police serait intervenue après un odieux acte de délation d’un voisin, qui un dimanche, y voyait une messe clandestine...

Nous voulons une messe dès le 11 mai !

(Tout en respectant des mesures préconisées)

victoires

Défendons la liberté d'expression en Europe

La liberté d’expression en Europe est en grand danger !

Le 9 décembre 2021, la Commission européenne a proposé d’étendre la liste des crimes de l’UE, aux discours et crimes haineux.

Si cette proposition est acceptée, votre voix pro-vie et pro-famille disparaitra dans toute l’UE, y compris en France. Désolé, mais je dois vous avertir du danger à venir : votre droit à la liberté d’expression sera violé par l’État, des associations…

C’est une tactique de la gauche radicale pour censurer toute dissidence à leur programme dans le monde. En modifiant la définition de la liberté d’expression, ils porteront un coup à notre liberté de défendre nos opinions et nos croyances… Nous sommes sur le point d’être débranchés !

Les débats sont toujours en cours, mais le vote arrive inexorablement. La prochaine réunion du Conseil « Justice et affaires intérieures » se tiendra à Luxembourg les 9 et 10 juin 2022. Nous prévoyons de persuader certains délégués des États membres de l’UE de voter contre les nouvelles lois sur les discours de haine et de les faire dérailler… Mais, j'ai besoin de votre aide MAINTENANT !

Si la liberté d’expression est supprimée, le système de gouvernement se transforme en tyrannie totalitaire.

Nous voyons de plus en plus comment les lois sur les discours de haine peuvent être utilisées à mauvais escient pour persécuter les personnes ayant des opinions différentes. L’administration Biden aux États-Unis a annoncé son intention de créer un conseil de gouvernance de la désinformation (DGB) pour qualifier de désinformation les informations qui ne lui plaisent pas. Le procureur finlandais pro-gender a persécuté la politicienne chrétienne Päivi Räsänen pour ses vues bibliques sur le mariage, la famille et la sexualité.

Les exemples sont innombrables en France de censure. Pire encore, nous sommes nombreux à nous restreindre par peur de « choquer » les médias, d'être ostracisé au travail ou de finir au tribunal. Islam, LGBT… Ils sont des coupeurs de langue nous empêchant de dire la vérité.

Nous devons l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard !

La nouvelle loi sur les discours de haine proposée par la Commission pour être ajoutées à l’article 83 (1) du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE) est formulée de manière très vague ; et pourrait être arbitrairement utilisée à mauvais escient par certains groupes puissants tels que les politiques, juges et activistes pro-avortement et pro-LGBT.

Un autre problème est que nous ne disposons pas de définition claire de ce que sont les discours et les crimes haineux.

La gauche radicale veut avoir les mains libres pour vous faire taire et censurer les voix pro-vie et pro-famille !

Nous mobilisons des milliers de citoyens à travers le monde pour empêcher la gauche radicale de l’UE de vous convertir en criminel… Mais nous devons faire vite pour convaincre les délégués puisque la séance de vote est prévue les 9 et 10 juin.

La situation est difficile, mais nous avons de l’espoir.

Pour l’introduction des nouvelles lois sur les discours de haine, les délégués du Conseil « Justice et affaires intérieures » à Luxembourg doivent voter à l’unanimité.

Cela signifie que si nous parvenons à persuader certains délégués des États membres de l’UE de voter contre la nouvelle loi sur les discours haineux, nous pouvons gagner et défendre notre liberté d’expression.

Cependant, si nous échouons, il pourrait très facilement et rapidement arriver que nous soyons confrontés à des procès judiciaires pour nos opinions pro-vie, pro-famille et pro-chrétiennes présentées en public. Alors, l’Europe libre sera un souvenir lointain.

J’espère que ce n’est pas ce que vous et moi voulons. Agissons MAINTENANT pour l’éviter.

Par conséquent, nous devons nous exprimer et défendre la liberté d’expression avant qu’il ne soit trop tard !

Signez notre pétition et défendez la liberté d’expression en Europe !

Non à la vente de l'Eglise de la Madeleine

Il est nécessaire de se mobiliser pour sauver une nouvelle fois une église qui va être achetée rapidement par un homme d’affaires et « star de l’audiovisuel ».

L’entrepreneur Julien Cohen, qui intervient dans l’émission de Sophie Davant « Affaire conclue » sur France 2, souhaite ouvrir sa 3e Maison des brocanteurs dans l’église de la Madeleine, à Châteaudun.

La mairie de Châteaudun est partante pour que l’entrepreneur achète cette église, sûrement car il faut vivre avec son temps et que l’église ne serait plus très utile.

Or cette église est toujours affectée au culte.

Par ailleurs, L’église de la Madeleine est depuis le 25 juillet 1922 classée monument historique. L’église de la Madeleine est une ancienne église de l’abbaye de la Madeleine, construite aux XIIe, XIIIe et XVe siècles.

Yannick Coat, prêtre de la Paroisse Saint-Aventin-en-Dunois semble étonné de ce projet d’acquisition de l’église de la Madeleine, en précisant qu’il n’était pas au courant de ce projet et précise n’avoir rencontré, ni cet homme d’affaires, ni le maire de la ville.

STOP au financement de 2.5 millions d'euros de la Mosquée de Strasbourg !

Ce lundi 22 mars 2021, le conseil municipal de Strasbourg, menée par la Maire EELV Jeanne Barseghian vient d’accorder une subvention de 2.5 millions d’euros à une association islamiste ! 

Alors que le patrimoine français, notamment nos églises, cathédrales, temples s’écroulent suite au manque d’entretien, de la part de l’État et des collectivités territoriales, une municipalité trouve le moyen d’octroyer 2, 5 millions d’euros pour une mosquée proche d’un gouvernement islamo-autoritaire qui persécute les Chrétiens sur son sol ou à l'étranger!

Le Mili Görüs est une organisation turque, proche du gouvernement, mais surtout du néo-sultan Erdogan et de son parti islamo-conservateur l’AKP; on peut dire que c’est même un bras armé de la politique culturelle et religieuse turque à l’étranger ! 

Cette association contrôle plus de 70 mosquées sur l’ensemble de notre territoire ! Son influence est prépondérante et contrairement à d'autres organisations islamistes, celle-ci est très organisée !  600 Mosquées en Europe et plus de 150 000 membres en Europe !

Le Mili Görüs soutient le port de la Burqa, l’interdiction de certains métiers pour les femmes et refuse de se soumettre aux mœurs françaises  ! 

L’association refuse de signer la charte des principes du Conseil National des Imams présentée en janvier 2021. Elle refuse notamment de signer le point relatif à la liberté de religion et à l’apostasie en France.

Développement de l’écriture inclusive, interdiction de la viande dans les cantines scolaires, haine des sapins de Noël ou encore du tour de France, ces élus sont un véritable danger pour notre pays. Ces élus ne se rendent même pas compte qu’ils sont les idiots utiles des islamistes. 

Pour rappel, Erdogan, tenait un meeting à Strasbourg en 2015 devant plus de 12 personnes, les faisant crier “Allah Akbar’ et leur demandant de ne pas s’assimiler à la culture Française. 


Commission européenne : protégez la liberté religieuse dans le monde

L’année dernière, CitizenGO s’est engagé dans une importante campagne demandant le renforcement des pouvoirs du mandat de l’envoyé spécial pour la promotion de la liberté de religion et de conviction (FoRB) en dehors de l’UE.

Ce fut une victoire importante, rendue possible par les signatures de nombreux CitizenGOers.

Mais aujourd’hui, après la fin du mandat fructueux de Jan Figel en tant qu’envoyé spécial il y a huit mois, la nouvelle Commission européenne n’a pas encore renouvelé ce poste. Il est donc vacant et non opérationnel.

L’envoyé spécial a joué un rôle décisif en aidant Asia Bibi à quitter le Pakistan en toute sécurité après qu’elle ait été acquittée des accusations de blasphème.

Malgré le travail reconnu de l’homme, son poste d’envoyé spécial n’a toujours pas été reconduit.

Nous appelons la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, à reconduire dans ses fonctions l’envoyé spécial pour la liberté de religion et de conviction.

Signez la pétition pour demander une protection forte de la liberté religieuse dans le monde au niveau de l’UE ! Demandez à Ursula von der Leyen de renouveler le mandat de l’envoyé spécial de l’UE pour la liberté de religion dans le monde.

Merci pour votre aide dans la défense de la liberté religieuse !

 


Plus d'informations :



https://www.teraz.sk/zahranicie/asia-bibi-figel-anjel-pakistan-podakovan/417842-clanok.html


www.persecution.org/2020/06/06/pakistani-christians-suffer-layered-persecution-amid-covid-19-pandemic/

 
https://www.opendoorsuk.org/news/latest-news/colombia-coronavirus/

 
https://newsbook.com.mt/en/asia-bibi-thanks-for-her-freedom-regret-for-those-still-behind-bars/

 
http://europeanpost.co/ep-intergroup-on-religious-freedom-we-urge-von-der-leyen-to-renew-the-mandate-of-the-eu-special-envoy-as-soon-as-possible/


https://adfinternational.org/news/mixed-messages-on-religious-freedom-commission-still-undecided-on-special-envoy/

https://www.telegraph.co.uk/news/2019/08/31/asia-bibi-pleads-justice-victims-pakistans-harsh-blasphemy-laws/

 

 

 

PERPIGNAN : Faire barrage à la gauche

Les églises sont rouvertes, de nombreux commerces, tout va doucement revenir comme avant, y compris ces fameuses élections locales.... Ce 1er tour qui n’aurait pas dû se tenir (et qui a contribué à la propagation de l’épidémie) a connu un taux d’abstention de 56 %. Qu’en sera-t-il au second tour un 28 juin ?

Bien entendu, le maintien de ces élections à cette date est un calcul pour le gouvernement afin que les gens n’aillent pas voter et que le résultat ne soit donc pas trop catastrophique pour LREM.

Il est nécessaire de se mobiliser afin que l’abstention soit la plus faible possible (au moins dans notre camp). Après la calamiteuse gestion de crise, il est d’autant plus primordial de sanctionner le parti d’Emmanuel Macron.

Dans les 5 villes où nous avons réalisé une campagne, 2 villes sont intéressantes... Une union des droites est possible ; en tout cas, il est tout à fait possible de prendre ces mairies à la gauche... Il faut « juste » choquer la bien-pensance. Ces alliances, fronts républicains, que nos ennemis savent si bien faire, alors que nous sommes incapables d’y songer.

Un œil sur Perpignan, voici les résultats du 1er tour (abstention de 60 % !)

  • Louis Aliot : 35,66 % (Rassemblement national)
  • Jean-Marc Pujol : 18,44 % (les républicains)
  • Agnès Langevine : 14,5 % (écologistes)
  • Romain Grau : 13,17 % (En Marche)
  • Caroline Forgues : 6,57 % (divers gauche)
  • Clotilde Ripoull : 6 % (Centre)

Jean-Marc Pujol, Maire sortant, qui a signé de nombreux points de notre manifeste est dans une situation difficile. Et selon de nombreux « experts » dans la presse, il lui est très difficile de gagner. Louis Aliot, n’a pas répondu à notre questionnaire. Cependant, il est légitime de penser qu’il aurait signé de nombreux points de notre manifeste (si ce n’est tous), comme le maire LR Jean-Marc Pujol...

Pourquoi ne pas envisager une alliance, un appel à voter pour l’un ou l’autre... au lieu encore une fois d’aller draguer, se soumettre à la gauche, aux écologistes, aux progressistes ?

Les candidats n’ont plus que quelques jours pour déposer les listes. Il est nécessaire de faire pression afin que le maire sortant qui a signé notre manifeste :

  • ne se retire pas au profit de la gauche
  • Ne réalise pas un « front républicain » pour battre le Rassemblement national
  • ou d’autres stratégies visant à faire perdre le RN ou diluer le programme LR (et les points qu’il a signés pour CitizenGO) dans une grande coalition centrale.

Alors que des alliances de toute sorte sont envisagées, pourquoi une alliance entre les 2 candidats de droite : Louis Aliot et Jean-Marc Pujol n’est-elle pas envisagée ? Beziers est un exemple en ce sens.

Pouvez-vous signer la pétition à destination de Jean-Marc Pujol afin qu’il ne réalise pas une alliance avec la gauche, mais qu’il étudie davantage une Union des droites.

Des messes dès le 11 mai

Alors que l’ensemble des activités (hormis les bars et les restaurants) devraient reprendre le 11 mai, les fidèles devraient attendre au mieux mi-juin pour une réouverture des lieux de culte !

Comme le précise le Père Thierry Magnin, «la priorité sera de pouvoir célébrer des messes pour les défunts et leurs familles qui n’ont pas eu de célébration religieuse. Le traumatisme est grand de ne pas avoir pu revoir leur mort ». Quant à la reprise des messes et sacrements habituels, il indique qu’elle est aussi envisagée comme une urgence, car « le besoin spirituel est une nécessité ».

Mardi 21 avril, Christophe Castaner et Emmanuel Macron se sont entretenus avec les différents responsables religieux.... et les loges maçonniques !! Différentes mesures ont été proposées comme la reprise progressive des messes, avec un taux de remplissage maximum de 50 %. Ils ont surtout mis en avant la célébration de mariages, de baptême, l’assistance aux proches...

Nous savons que les choses ne pourront se dérouler le 11 mai, comme avant, mais le gouvernement pense-t-il sérieusement que des mesures de distanciations sociales ne peuvent être respectées dans une église, un temple...Quand le gouvernement entend les faire respecter (je ne sais comment) dans le métro ou encore les trains ?

Les fidèles et les autorités religieuses ont accepté sans soucis la mise en place de l’État d’urgence et des mesures de confinement ! Or aujourd’hui, il est nécessaire de rouvrir les lieux de culte. Ils seraient les derniers « lieux » ouverts avec les bars et les restaurants ?

Cette mesure relève d’une ignorance de l’importance de la dimension spirituelle d’une personne.

La liberté de culte doit être rétablie dès le 11 mai, car cette « liberté » est menacée en France ; comme le relèvent les odieux actes de la semaine précédente !

Une atteinte à la liberté de culte ?

Mgr Aupetit a fermement dénoncé l’incident, rappelant que la loi interdit « aux policiers d’entrer en arme dans une église ».

Comme de nombreux prêtres et pasteurs, l’Abbé Philippe de Maistre, curé de la paroisse Saint-André de l’Europe diffuse la messe dominicale sur les réseaux sociaux. Mais ce dimanche, il a eu la malheureuse surprise de voir 3 policiers armés entrer dans son église alors qu’il était en pleine célébration de la messe !!!

« Nous étions sept personnes : moi-même, un servant, un chantre, un organiste, et trois paroissiens pour donner la réplique et faire les lectures. Au milieu de la messe, trois policiers armés ont pénétré dans l’église, raconte le père Philippe de Maistre, encore choqué. Or, l’autorité de police dans une église, c’est le curé ! À part les pompiers, la police ne peut entrer, tant qu’elle n’est pas appelée par le curé. »

Mgr Michel Aupetit, qui a fermement dénoncé l’incident ce mercredi sur Radio Notre-Dame : « Les policiers sont entrés en arme dans l’église, or il y a interdiction formelle aux policiers d’entrer en arme dans une église. Il n’y avait pas de terroristes ! Il faut garder la tête froide et arrêter ce cirque. Sinon on va prendre la parole et (...) aboyer très fort ! ».

Depuis les lois de laïcité de 1905 et de 1907, qui garantissent la liberté de culte, l’affectataire d’un lieu de culte bénéficie de pouvoirs souvent très larges. Ainsi, le prêtre est le seul en charge de la police intérieure de son église, aussi longtemps qu’il s’agit de préserver l’exercice du culte. La police ne peut donc intervenir dans un sanctuaire qu’à la demande expresse du curé, à une exception près : si l’ordre public est menacé ; ce peut être un grave problème de sécurité, de tranquillité ou de salubrité, comme précisé dans un arrêt du Conseil d’État daté de 1993. La jurisprudence précise encore que les policiers doivent permettre aux personnes intéressées d’évacuer librement l’édifice, avant de faire usage de la force.

La Police serait intervenue après un odieux acte de délation d’un voisin, qui un dimanche, y voyait une messe clandestine...

Nous voulons une messe dès le 11 mai !

(Tout en respectant des mesures préconisées)

Que se passe-t-il sur CitizenGO